Made in Normandie : rillettes de crevettes grises au calva

Je sais aujourd’hui c’est Mardi Gras, et il n’y a pas de beignets dans la cuisine de la Cocinera loca ! Pas grave, j’ai mieux : des rillettes de crevettes…

En effet, je suis revenue récemment de Normandie avec  pleins de choses bonnes à manger, y compris des crevettes grises vivantes.

Malheureusement, ces petites bébêtes demandent de l’attention à la cuisson et c’est ce qui m’a manqué : 30 secondes à regarder ailleurs et voilà, elles étaient trop cuites !
J’en ai mangé une partie comme ça mais comme elles étaient vraiment trop cuites, j’ai transformé le restant en rillettes. Je vous propose donc cette recette s’il vous arrive la même mésaventure.

Et juste après la recette, la méthode pour cuire comme il faut les crevettes grises. Ensuite, si vraiment, vraiment, vous voulez des beignets, il y en a qui viennent de Tahiti et des Samoa dans ma rubrique « beignets et fritures », qu’on se le dise !

Matériel spécifique : un mixeur

Ingrédients
40 g de crevettes grises cuites  pesées décortiquées
20 g de beurre mou
2 cuillers à café de crème crue (d’Isigny, c’est mieux).
Quelques gouttes de calva (ou autre alcool)
Sel, poivre
Les pluches d’1 branche de persil

Réalisation
Tout mixer et voilà ! Réserver au frais quelques heures avant de déguster.

Les parfums vont se renforcer au frais et c’est pourquoi il faut avoir la main très légère sur l’alcool. J’ai bien dit « quelques gouttes », même pas une cuiller à café. Autrement, ça devient immangeable.

Les quantités sont celles d’un reste et ça donne de quoi faire quelques tartines pour l’apéro.

Si vous en voulez, plus pour information il y a environ 50% de perte à l’épluchage : 100g de crevettes crues donnent 50g une fois décortiquées.

La méthode pour cuire les crevettes comme il faut et comme on fait en Normandie:
Faire bouillir de l’eau très salée. À ébullition, plonger les crevettes dans la casserole. Dès qu’elles changent de couleur, en goûter une pour tester la cuisson : normalement, c’est cuit, et ça ne prend même pas une minute. C’est pour ça qu’il ne faut pas quitter la casserole des yeux pendant la cuisson. Ensuite on ne perd surtout pas de temps : égoutter immédiatement et rincer abondamment à l’eau froide pour stopper la cuisson.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

7 Réponses to “Made in Normandie : rillettes de crevettes grises au calva”

  1. un régal

  2. J’essaierai avec de la vodka

  3. Merci de nous avoir épargné Stone et Charden, j’ai eu un doute au vu du titre, mais on est bien chez la cocinera loca, ouf ! Je suis fan de la recette évidemment !

  4. Merci ! @Marie Claire, je pense qu’avec un bon whisky ou un cognac ça doit être bien aussi :-)

    @Tiuscha : méfie toi, tu ne sais pas ce dont je suis capable dans le mauvais goût musical ! ;-)

  5. Tout mixer et voilà! O_O ben moi j’aurais flambé un peu avec le calva, non? pas glop les crevettes grises trop cuites mais quand on en mange que très rarement je me jette dessus quand même! et au fait, c’est punissable par la loi de ne pas faire de beignets pour Mardi Gras?
    besooooooooooooooooooos

  6. Madame la Francesa, tu sais, flamber quelques gouttes de calva, comment dire? Je trouve que techniquement ce n’est pas évident ;-)

  7. La cuisson normande des crevettes se fait avec de l’eau de mer soit 35 g de sel pour 1L d’eau douce, ce qui revient à la salinité naturel de la mer (Manche).