Bûche de Noël à la ganache légère

bûche de Noël © cocineraloca.fr

Voici comme promis la troisième recette au chocolat pour les fêtes. Cette bûche est le classique de notre table de Noël. Je prépare aussi d’autres desserts, mais je sais que mes proches attendent cette bûche d’année en année. Elle est fourrée d’une crème mi-mousse mi-ganache, plus légère qu’une classique crème au beurre. La crème ne contenant pas de sucre, je conseille d’utiliser un chocolat à 55% de cacao, pas plus : autrement, la crème risque d’être amère pour le palais des enfants. En bref, c’est une recette destinée à satisfaire le plus grand nombre, mais sans concession sur la qualité des produits.

Pour 6/8 personnes

Ingrédients

Biscuit :
100 g de farine
100 g de sucre
4 œufs
Sirop :
100 g de sucre
10 cl d’eau
Ganache légère :
200 g de chocolat
20 cl de crème liquide entière
2 blancs d’œufs
Décoration :
100 g de chocolat
Cacao, sucre glace ou amandes effilées

Réalisation
Biscuit :
Séparer les blancs des jaunes, ajouter le sucre aux jaunes et battre le mélange jusqu’à ce qu’il fasse le ruban. Ajouter la farine, bien mélanger. Battre les blancs en neige ferme et incorporer délicatement au mélange.
Verser sur une plaque recouverte d’un papier cuisson et cuire environ 10 min à 200°C. La pâte est cuite quand elle est à la fois ferme et souple au toucher. Rouler dans un torchon humide dès la sortie du four et laisser refroidir dans le torchon.
Sirop :
Chauffer l’eau et le sucre à petits bouillons trois-quatre minute pour faire un sirop Laisser refroidir.
Ganache légère :
Casser le chocolat en petits morceaux. Faire bouillir la crème, hors du feu incorporer le chocolat coupé en morceaux et remuer à la spatule jusqu’à ce que cela forme une crème lisse. Battre les blancs en neige ferme, incorporer délicatement à la ganache. Réserver au frais. Voir aussi la variante à la crème chantilly proposée dans les conseils. C’est un peu plus technique, mais la consistance de la ganache est top !
Montage du gâteau :
Dérouler délicatement le biscuit tout en décollant le torchon et l’imbiber de sirop à l’aide d’un pinceau. Étaler la crème à l’intérieur et rouler à nouveau. Masquer l’extérieur avec la crème restante.Placer au frais.
Décoration :
Faire fondre le chocolat restant au bain-marie. L’étaler sur du papier cuisson à l’aide d’une spatule. Laisser durcir. Découper des formes dans ce chocolat et en décorer la bûche. Poudrer de sucre glace ou de cacao pour finir, quelques instants avant le service.

Conseils et variations :
Je réalise cette bûche tous les ans à Noël pour ma famille. Comme nous avons des enfants à table, je ne mets pas d’alcool dans mon sirop. On peut le parfumer avec du rhum, du Cointreau, des zestes d’orange etc.

Pour la déco, j’ai indiqué la façon la plus facile de faire des décorations en chocolat. Sur la photo j’ai procédé différemment : j’ai étalé du chocolat sur la table en granit de ma maman (ça sèche très vite) et j’ai roulé des copeaux à l’aide d’un couteau de peintre en inox à lame large. C’est la même chose qu’un couteau à chocolat, mais ça coûte moins cher. Je n’ai pas d’action chez Leroy Merlin, le lien est là juste pour montrer l’outil :-) Ce n’est pas très difficile, mais il faut savoir reconnaître la bonne consistance du chocolat : trop froid, les copeaux cassent et ne se roulent pas, trop chaud, le chocolat se recroqueville en gros pâtés.

 

Edit du 09/12/2012 : voici une photo des copeaux faits au couteau de peintre :

 

Il y a une dernière méthode : passer la lame d’un économe contre l’arrête d’une tablette de chocolat. C’est facile, mais on s’en met plein les mains.

Roulage du biscuit : si la pâte casse, ce n’est pas grave, la crème permettra facilement de masquer les dégâts.

Ma « ganache légère » n’est pas à proprement parler une ganache, mais je ne savais pas comment nommer cette crème. Je réalise régulièrement une variante : je fais fondre le chocolat au bain-marie, et pendant qu’il fond, je monte la crème liquide très froide en chantilly ferme. J’incorpore ensuite progressivement la crème chantilly au chocolat fondu, légèrement refroidi, puis les blancs battus en neige ferme. La mousse obtenue est à la fois épaisse et aérienne.

Crème liquide : je n’utilise que de la crème fluide pasteurisée (au rayon frais) et surtout pas les trucs en briks qui contiennent des carraghénates. Je n’ai rien contre ces petites algues, mais ça change radicalement le goût de la crème, et je trouve qu’elle monte aussi moins bien. J’utilise la crème fluide « Monoprix ». On trouve aussi une crème « L’alsacienne » et aussi de la crème microfiltrée « Marguerite » qui fait l’affaire.

Source : création personnelle, déjà publiée sur le site d’Arômes et Saveurs. Je ne me rappelle plus de l’année

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 Réponses to “Bûche de Noël à la ganache légère”

  1. Mmm un avant goût de Noel…avant l’heure:)

  2. Cette bûche a l’air très très bonne!

  3. Bravo pour cette buche qui pourrait partciper à notre concours Desserts de fête !

  4. bj je suis prof en cuisine patisserie j’ai éssayé votre recette je l’ai trouvé moins couteux simple reussi je vous remerçie pour celà et je vais la transmettre à mes eleves stagiaires pour eux c’est moins cher bravo et esperant d’autres recettes du genre non compliqué en algerie en prépare de la patisserie selon les moyens disponibles (pas de rhym)……. amitiés sinceres hakim de tlemcen algerie

  5. Hakim, merci, votre message me touche beaucoup, j’espère que vos élèves en seront contents. Et bonjour à l’Algérie, mon père était de là-bas !

    Chef Damien, merci mais ça sera pour une autre fois, je n’ai pas trop envie de faire des concours en ce moment.

    Joyeux Noël à tous :-)

  6. salut;
    moi aussi de l algerie,voila merci bien pour la buche elle et tres biennnnnnnnnnnnnnnne!!!!!!!!!!

    BONNE ANNEE POURDE TOUT LE MANDE